ANTTRN - Association nationale des titulaires du titre de reconnaissance de la nation, de l'administration - pour les anciens combattants et
les civils et militaires de l'armée à la retraite et de ceux qui ont participé aux missions extérieures

association ANTTRN association nationale des titulaires du titre de reconnaissance de la nation, anciens combattants pour a éfense de la France

ANT-TRN et PORTE DRAPEAU DE FRANCE

ANT-TRN et PORTE DRAPEAU DE FRANCE
« La déontologie du Porte-drapeau »
Suite à la demande de nombreux Porte-drapeaux (et même de certains présidents) nous allons dans
les lignes qui suivent, essayer de cerner à nouveau les problèmes les plus courants rencontrés par
ceux-ci. A remarquer que tout ce qui suit n’est pas une contrainte mais une aide afin que tout se
passe le mieux possible et que le Porte-drapeau soit regardé et respecté par tous. Il n’est pas non
plus question de révolutionner le protocole, en France, il y a autant de modes que de clochers.
1 La tenue vestimentaire du Porte-drapeau
Le Porte-drapeau qui est le digne représentant de son association et à qui a été dévolu le très grand
honneur de porter l’emblème de cette dernière, doit être dans une tenue vestimentaire
irréprochable.
A savoir : en pantalon gris et blazer bleu marine, en costume sombre ou exceptionnellement en
tenue militaire réglementaire actuelle (avec l’accord du Délégué Militaire Départemental (DMD) pas
de pioupiou 14/18 ou bande molletière 39/40 etc. …)
Il doit porter la cravate (noire de préférence, ou celle de la section). Il doit être couvert (coiffure
réglementaire en relation avec son drapeau ou béret basque noir)
Ne pas omettre les gants blancs en respect de l’emblème porté.
Les décorations officielles pendantes de grand modèle sont portées à gauche.
Le baudrier se porte sur l’épaule droite afin de ne pas masquer les décorations. L’insigne officiel de
Porte-drapeau se porte à droite (car assimilé à un certificat)-un bon truc, le fixer sur le baudrier.
La hampe du drapeau se tient de la main droite (comme le fusil)
2 Les cérémonies
Les cérémonies sont nombreuses et variées, aussi nous nous attacherons qu’aux principales. Lors des
défilés officiels, les Porte-drapeaux sont mis en rang par 2, 3 ou 4 suivant la possibilité locale (largeur
de la rue etc.…), il y a lieu de respecter une hiérarchie de ceux-ci par rapport à l’emblème porté et
non par la valeur de tout un chacun, à savoir les ordres nationaux, les croix de guerre, les amicales
régimentaires et enfin les autres associations (Souvenir Français, Croix Rouge etc.…) Le Portedrapeaux
se placent en principe toujours derrière la musique, sauf si les troupes participent à la
cérémonie auquel cas ils suivent les militaires.
Cérémonie au monument aux morts : Les Porte-drapeaux arrivent en cortège se placent de part et
d’autre du monument et saluent celui-ci, ils saluent également à la sonnerie aux morts et à la fin de
la cérémonie si celle-ci clôture le cérémonial (sinon au dernier monument honoré). Ils repartent en
ordre (on ne remballe jamais les drapeaux devant un monument mais à une certaine distance de
celui-ci).
Les Offices Religieux : Le responsable des Porte-drapeaux doit toujours se renseigner avant la
cérémonie, auprès de l’organisateur afin de déterminer l’emplacement où seront installés les Portedrapeaux.
Les Porte-drapeaux font la haie à l’entrée, l’officiant vient accueillir les autorités, les Portedrapeaux
suivent les autorités, il y a lieu de saluer l’autel à l’arrivée, au départ et surtout lors de
l’élévation (cérémonie de rite chrétien). A la sortie il faut à nouveau faire la haie, sauf s’il y a un
défilé, auquel cas mise en place comme prévu ci-dessus. Les obsèques :l’Officiant vient accueillir le corps, les Porte-drapeaux suivent lecercueil, le saluent et
se placent comme prévu lors des offices religieux. A l’absoute, ils se placent au plus près du défunt, le
suivent lors de la sortie, forment la haie de chaque côté du corbillard et rendent un dernier salut.
Dans certains lieux, les Porte-drapeaux sortent avant le corps, de même en certains endroits ils
saluent trois fois. S’ils se rendent au cimetière, ils se placent de chaque coté de la tombe et rendent
le dernier salut après les prières.
Rappel : le salut par les Porte-drapeaux n’est dû qu’au Président de la République, drapeaux et
étendards militaires, à la sonnerie aux Morts et comme indiqué dans les cérémonies.
Questions pratiques : lors du salut et des remerciements des autorités aux Porte-drapeaux, il est
toujours souhaitable qu’en l’absence d’un chef de protocole, les Porte-drapeaux soient commandés
par l’un d’entre eux et un seul. Si vous devez vous rendre à la cérémonie hors de votre secteur,
mettez-vous aux ordres du responsable local et suivez ses instructions qui peuvent différer de vos
habitudes locales, sinon cela risque de faire désordre.
3 Le droit au drapeau tricolore lors des obsèques
Par circulaires n° 338 du 17 septembre 1956, n° 423 du 10 octobre 1957 et n° 77-530 du 3 août 1977
du ministère de l’intérieur, le privilège de recouvrir un cercueil d’un drap tricolore a été accordé et
réservé aux titulaire de la carte du Combattant ou de la carte du Combattant Volontaire de la
Résistance.
Un accord a été donné par le ministère de l’intérieur pour l’extension de ce privilège aux titulaires du
titre de reconnaissance de la Nation. Circulaire n° 92-00095C du 25 mars 1992, adressée aux préfets.
Par ailleurs, il a été décidé de confier le même honneur aux anciens réfractaires au service du travail
obligatoire (STO).
Nous rappelons que lors des obsèques d’un ancien combattant, et si la famille en exprime le désir, un
drap tricolore sera placé sur le cercueil, sans aucun frais supplémentaire, en lieu et place du drap
noir. Dans le cas où une association d’Anciens Combattants interviendrait pour l’organisation des
obsèques, elle devra se mettre en rapport avec les proches parents du défunt pour les informer de la
possibilité de cette fourniture, laquelle ne peut être effectuée qu’avec leur assentiment. Ce drap est
fourni par les associations, la Mairie ou les Pompes Funèbres.
(Document réalisé par la Fédération Nationale des Porte-drapeaux)

Dernière M AJ : 25 Mars 2009

Infos

Insigne de porte drapeau  

 

L'attribution du diplôme de porte-drapeau

Créé en 1961, ce diplôme est aujourd'hui destiné à rendre hommage aux porteurs du drapeau d'associations de citoyenneté combattante (anciens combattants, titulaires de décorations, associations de mémoire, associations sauvegardant le lien entre la Nation et l'Armée et d'associations de citoyens bénévoles (pompiers, croix rouge, sauveteurs...).

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Arrêté du 13 octobre 2006 relatif aux diplômes d'honneur de porte-drapeau


NOR : DACM0600018A



Le ministre délégué aux anciens combattants,

Vu le décret no 2006-665 du7 juin 2006 relatif à la réduction du nombre et à la simplification dela composition de diverses commissions administratives ;

Vu le décret no 2006-672 du8 juin 2006 relatif à la création, à la composition et aufonctionnement de commissions administratives à caractère consultatif ;

Vu l'arrêté du 9 août 2002 portant nomination à la Commission nationaledu diplôme d'honneur de porte-drapeau des associations d'ancienscombattants et victimes de guerre ;

Vu l'avis de la Commission nationale du diplôme d'honneur de porte-drapeau en date du 9 mars 2006,

Arrête :

Article 1
Lesdiplômes d'honneur de porte-drapeau récompensent les ancienscombattants, les victimes de guerre et toute personne portant l'emblèmenational, lors des cérémonies patriotiques. Un diplôme d'honneur deporte-drapeau peut être décerné après trois, dix, vingt et trenteannées, consécutives ou non, de service de porte-drapeau, en tant quetitulaire ou en tant que suppléant. Lorsqu'un diplôme d'honneur estattribué à un porte-drapeau déjà titulaire d'un premier diplôme, lenouveau diplôme ne se substitue pas à l'ancien.

Si la premièredemande est formulée après dix années de service, le diplôme d'honneurattribué récompense l'ensemble des années de service effectuées par leporte-drapeau au moment de la demande.
Article 2
Ladélivrance des diplômes ne préjuge pas du bénéfice des dispositions ducode des pensions militaires d'invalidité et des victimes de la guerre.
Article 3
Peuventprésenter des candidats les associations, déclarées, d'ancienscombattants et de victimes de guerre, de titulaires de distinctionshonorifiques françaises, de mémoire combattante et d'anciens militaires.

Peuvent également être présentées les candidatures dessapeurs-pompiers, des policiers, des sauveteurs secouristes et deshospitaliers, sur proposition des associations ou organismes dont ilsrelèvent. De même, les candidatures des porteurs de drapeau descommunes et des associations oeuvrant pour la sauvegarde du lien entrele monde combattant et la nation sont recevables.

En dehors deces précédents cas, les diplômes d'honneur de porte-drapeau, après avisde la Commission nationale du diplôme d'honneur de porte-drapeau,peuvent être attribués à toute personne portant l'emblème national surproposition de l'association dont elle ressortit.

Le diplômepeut également être délivré sur proposition des associations, communesou organismes compétents aux personnes décédées depuis moins d'un an.
Article 4
Lesnoms des titulaires du diplôme visé à l'article 1er sont publiés auBulletin officiel des décorations, médailles et récompenses.
Article 5
Avantl'examen des demandes de diplôme d'honneur par l'une des commissionsvisées aux articles 6 et 8 du présent arrêté, une enquête de moralitédu requérant peut être diligentée par le préfet de département, lehaut-commissaire de la République dans les territoires d'outre-mer eten Nouvelle-Calédonie, les ambassadeurs ou les consuls de France àl'étranger.
Article 6
La Commission nationale dudiplôme d'honneur de porte-drapeau est désignée par arrêté ministériel.Elle est composée comme suit :

- le ministre en charge des anciens combattants, président, dont la voix est prépondérante en cas de partage ;

- le directeur général de l'Office national des anciens combattants et victimes de guerre ou son représentant ;

- trois membres du conseil d'administration de l'Office national desanciens combattants et victimes de guerre, désignés par ce conseil, ettrois membres suppléants appelés à siéger en cas d'empêchement destitulaires ;

- trois représentants d'associations oeuvrant pour la sauvegarde du lien entre le monde combattant et la Nation.

En cas d'absence ou d'empêchement du ministre, la commission nationaleest présidée par le directeur général de l'Office national des ancienscombattants et victimes de guerre.
Article 7
La Commission nationale du diplôme d'honneur de porte-drapeau est consultée sur les demandes formulées par :

- les associations nationales visées à l'article 3 ci-dessus ;

- les associations et groupements d'anciens combattants français à l'étranger ;

- les associations et groupements d'anciens combattants à l'étranger ;

- les associations et groupements visés à l'article 3 ci-dessus, dont le siège est à l'étranger ;

- les ambassadeurs ou les consuls de France en faveur des résidents à l'étranger.

Cette commission donne un avis sur les demandes de subventions tendantà l'achat ou à la restauration de drapeaux associatifs présentées parces associations.

Elle connaît des recours formulés contre lesdécisions départementales de rejet des demandes de diplôme d'honneur deporte-drapeau et des demandes de subventions tendant à l'achat ou à larestauration de drapeaux associatifs.

Elle est consultée sur lagestion des drapeaux associatifs et sur toute modification concernantla réglementation relative aux diplômes d'honneur de porte-drapeau.
Article 8
Lescommissions du diplôme d'honneur de porte-drapeau dans les territoiresd'outre-mer et en Nouvelle-Calédonie sont désignées par arrêté duhaut-commissaire de la République et comprennent :

- le haut-commissaire de la République, président, dont la voix est prépondérante en cas de partage ;

- le responsable de l'Office des anciens combattants du territoire d'outre-mer ou de la Nouvelle-Calédonie, secrétaire ;

- trois membres du conseil d'administration de l'Office des ancienscombattants du territoire d'outre-mer ou de la Nouvelle-Calédonie,désignés sur proposition de ce conseil, et trois membres suppléantsappelés à siéger en cas d'empêchement des titulaires ;

- trois représentants d'associations oeuvrant pour la sauvegarde du lien entre le monde combattant et la Nation.

En cas d'absence ou d'empêchement du haut-commissaire de la République,la commission est présidée par le responsable de l'Office des ancienscombattants du territoire d'outre-mer ou de la Nouvelle-Calédonie.
Article 9
Lesconseils départementaux pour les anciens combattants et victimes deguerre et la mémoire de la Nation dans les départements métropolitainset d'outre-mer et les commissions visées à l'article 8 ci-dessusdonnent un avis sur les demandes de diplôme d'honneur et les demandesde subventions tendant à l'achat ou à la restauration de drapeauxassociatifs ne ressortissant pas à la compétence de la Commissionnationale du diplôme d'honneur de porte-drapeau.
Article 10
L'arrêté du 30 janvier 2003 relatif au diplôme d'honneur de porte-drapeau est abrogé.
Article 11
Ledirecteur général de l'Office national des anciens combattants etvictimes de guerre est chargé de l'exécution du présent arrêté, quisera publié au Journal officiel de la République française.

Fait à Paris, le 13 octobre 2006.

Hamlaoui Mékachéra

Information offerte par l'ANT-TRN

Dernière M AJ : 28 Avril 2009

la Vice -Présidente des Porte-Drapeau de France à l'honneur

Madame Annick Durin, 60 ans, a créé à Bobigny l'Association départementale des porte-drapeaux de Seine-Saint-Denis, qui revendique 75 adhérents. Arrière-petite-fille et petite-fille de porte-drapeau, elle se bat pour qu'aucune commémoration ne se déroule sans bannière tricolore. « Un 8 Mai où un maire fait son discours devant une assistance sans drapeau, c'est comme s'il s'adressait à un mur. »

Du coup, Annick, rare femme porte-drapeau (il y en a cinq dans son association), promène sa veste bleu marine et son drapeau de quatre kilos aux quatre coins du département. Quitte à se dédoubler. « Aujourd'hui, pour le 11 Novembre, tandis que mon mari sera à Drancy, j'assisterai aux cérémonies de Dugny et du Bourget le matin et je serai à la préfecture l'après-midi. Et, entre les deux, je mangerai un sandwich. »

Parmi ses dernières recrues, Annick compte un garçon de 9 ans à Sevran et une fillette de 10 ans à Drancy. De quoi faire sérieusement chuter la moyenne d'âge. « Une très bonne initiative, félicite Ferdinand Bramoullé. Il ne s'agit pas d'être ringard, mais un porte-drapeau qui disparaît, c'est le devoir de mémoire qui se perd. »  

l'ANT-TRN félicite madame DURIN Annick et lui attribue la médaille "Civisme et Dévouement" palme Or N°2536  le  07/07/2013  

lien fichier pdf Note nationale importante

Un médaillé de la section 57C

SECTION 57 C de la FNPDFLes porte-drapeaux nationaux de la section 57C de Saint Avold se sont réunis en assemblée générale au domicile de leur président Jean-Marcel Dommanget   

Congrés 2013 à forbach

Porte Drapeau de FranceCongrés national des Porte-Drapeau de France le 31 août 2013 à Forbach

Le mot du président National Jean-Claude ANDRE

Suite à la réunion du samedi 16 mars 2013 à l'hôtel restaurant AKEA-Escatel à Mâcon

nous tenons à apporter les précisions suivantes :

Le siège social de la F.N.P.D.F se trouve à BOBIGNY (93) pour des raisons administratives et juridiques , le président demeurant à METZ d'une administration différente , le courrier devant être adressé au président .

Une association dissidente est en train de se créer dans le sud est de la France , ne pas se laisser abuser ,

 la Fédération Nationale des Porte-Drapeau de France est la seule association sous le patronage du Secrétariat d'Etat chargé des Anciens Combattants et des Victimes de Guerre .

  

Amicale Porte-Drapeaux de la Sarthe

Etival -Porte-drapeaux 24-02-13 (19)Etival -Porte-drapeaux 24-02-13 (1)L’Amicale départementale des porte-drapeaux de la Sarthe tenait son assemblée générale, à Etival, le 24 février 2013. Une trentaine de porte-drapeaux ont participé à cette assemblée sous la présidence de Claude Colin. Le président a rappelé que l’Amicale avait participé à 67 sorties en 2012 pour des manifestations patriotiques. L’AG a été suivie d’un défilé dans les rues d’Etival, d’un  dépôt de gerbes au monument aux Morts et d’un office à l’église. De retour en fanfare, à la salle polyvalente, des décorations ont été remises à Claude Colin, André Maignan et Michel Blot , médaille d’or FNPDF ; Eugène Spy, Jean-Claude Moreau et Daniel Jousse, médaille départementale Etoile d’or ; Michel Lemercier et Marcel Alexandre, Etoile d’argent ; Michel Ben Amziane et Bernard Laïdi, médaille de bronze et Michel Beau, diplôme d’honneur de l’Amicale.

 © ANTTRN