ANTTRN - Association nationale des titulaires du titre de reconnaissance de la nation, de l'administration - pour les anciens combattants et
les civils et militaires de l'armée à la retraite et de ceux qui ont participé aux missions extérieures

association ANTTRN association nationale des titulaires du titre de reconnaissance de la nation, anciens combattants pour a éfense de la France

Communiqué de presse

l'ANT-TRN Honore la Mémoire du Général LECLERC

Les Vétérans des "Missions Extérieures" se regroupent dans une association nationale l'ANT-TRN.

Les anciens combattants vétérans des Missions Extérieures, Tchad,Mauritanie,Golfe,Rwanda,Kosovo,
Ex-Yougoslavie,Afghanistan.......font valoir leurs droits au sein de cette association nationale.
L'association est ouverte aux anciens engagés volontaires, aux militaires de carrière,aux veuves d'anciens combattants,aux pupilles de la nation,et aux titulaires du titre de reconnaissance de la nation (civils ou militaires.
A la fin de la Guerre d'Algérie(1964) la France participe à des opérations militaires à Djibouti dés 1966 Tchad dés le 25 août 1968, soit en vertu d'accord bi-latéraux , d'accords de coopération,soit sous mandat de l'ONU.
Un nombre très important de ces engagés volontaires des Missions Extérieures sont morts pour la France un nombre encore plus important portent sur eux et en eux les séquelles de ces dures épreuves , les familles et amis continuent à porter discrètement le deuil .
Le 11 novembre 1998 , un groupe d'anciens combattants du 6 RIAOM , Parachutistes,Marsouins,Légionnaires, contribuent à créer le noyau central de l'association ANT TRN.
Aujourd'hui l'association demande expressement au Gouvernement que l'ensemble de cette 4 éme Génération du Feu bénéficie de l'attribution de la carte du combattant pour quatre mois de présence sur un territoire ouvrant droit au titre de reconnaissance de la nation .(loi du 4 Janvier 1993)
Cette génération du feu n'aura pas la patience d'attendre 40 ans à l'exemple de nos anciens d'Algérie ,car force est de constater que la nation mettait plus d'empressement à faire appel au devoir du citoyen , qu'à lui manifester ensuite sa reconnaissance .
L'Association Nationale ANT-TRN lance donc une pétition afin de soutenir cette légitime revendication de la part des anciens des missions extérieures ,pétition qui sera présentée aux responsables gouvernementaux.
Nous invitons dés maintenant nos élus à nous soutenir massivement , tout en rappelant à chacun que les progrés sociaux en matière de législation combattante sont le résultat de la ténacité des anciens combattants regroupés en associations .
Vous vous sentez concerné ? alors adhérez à notre mouvement national afin de faire aboutir ces légitimes revendications .
Je remercie d'avance chaque personne qui fera passer l'information de ce communiqué dans son intégralité par les moyens de communication dont il dispose,presse,radio,télé,bulletins municipaux ,sans oublier l'outil absolu le fameux "Bouche à Oreille"

Alain COUPERIE Président National

E-mail : ant-trn@orange.fr

Outils pour correspondants ANT-TRN

Présentation de l'ANT-TRN

.   Vous souhaitez nous aider dans notre développement associatif nous vous en remercions vivement
    Prendre contact avec le siège national .ANT-TRN 10 rue des amicales 61 100 FLERS

    des fichiers pdf sont à votre disposition .
lien fichier pdf Opex ouvrant droit à la carte du combattant
lien fichier pdf Carte de France des Maisons de Retraite
lien fichier pdf Dossier demande de subvention
lien fichier pdf Dépliant carte du combattant
lien fichier pdf Formulaire demande de pension d'invalidité
lien fichier pdf OPEX donnant droit à la carte du combattant(additif)
lien fichier pdf Liste des OPEX
lien fichier pdf Demander le TRN Mode d'emploi
lien fichier pdf Présentation Association ANT-TRN

Dernière M AJ : 06 Février 2009

E-mail : anttrn10@gmail.com

ANT-TRN et PORTE DRAPEAU DE FRANCE

Déontologie du Porte-Drapeau

ANT-TRN et PORTE DRAPEAU DE FRANCE
« La déontologie du Porte-drapeau »
Suite à la demande de nombreux Porte-drapeaux (et même de certains présidents) nous allons dans
les lignes qui suivent, essayer de cerner à nouveau les problèmes les plus courants rencontrés par
ceux-ci. A remarquer que tout ce qui suit n’est pas une contrainte mais une aide afin que tout se
passe le mieux possible et que le Porte-drapeau soit regardé et respecté par tous. Il n’est pas non
plus question de révolutionner le protocole, en France, il y a autant de modes que de clochers.
1 La tenue vestimentaire du Porte-drapeau
Le Porte-drapeau qui est le digne représentant de son association et à qui a été dévolu le très grand
honneur de porter l’emblème de cette dernière, doit être dans une tenue vestimentaire
irréprochable.
A savoir : en pantalon gris et blazer bleu marine, en costume sombre ou exceptionnellement en
tenue militaire réglementaire actuelle (avec l’accord du Délégué Militaire Départemental (DMD) pas
de pioupiou 14/18 ou bande molletière 39/40 etc. …)
Il doit porter la cravate (noire de préférence, ou celle de la section). Il doit être couvert (coiffure
réglementaire en relation avec son drapeau ou béret basque noir)
Ne pas omettre les gants blancs en respect de l’emblème porté.
Les décorations officielles pendantes de grand modèle sont portées à gauche.
Le baudrier se porte sur l’épaule droite afin de ne pas masquer les décorations. L’insigne officiel de
Porte-drapeau se porte à droite (car assimilé à un certificat)-un bon truc, le fixer sur le baudrier.
La hampe du drapeau se tient de la main droite (comme le fusil)
2 Les cérémonies
Les cérémonies sont nombreuses et variées, aussi nous nous attacherons qu’aux principales. Lors des
défilés officiels, les Porte-drapeaux sont mis en rang par 2, 3 ou 4 suivant la possibilité locale (largeur
de la rue etc.…), il y a lieu de respecter une hiérarchie de ceux-ci par rapport à l’emblème porté et
non par la valeur de tout un chacun, à savoir les ordres nationaux, les croix de guerre, les amicales
régimentaires et enfin les autres associations (Souvenir Français, Croix Rouge etc.…) Le Portedrapeaux
se placent en principe toujours derrière la musique, sauf si les troupes participent à la
cérémonie auquel cas ils suivent les militaires.
Cérémonie au monument aux morts : Les Porte-drapeaux arrivent en cortège se placent de part et
d’autre du monument et saluent celui-ci, ils saluent également à la sonnerie aux morts et à la fin de
la cérémonie si celle-ci clôture le cérémonial (sinon au dernier monument honoré). Ils repartent en
ordre (on ne remballe jamais les drapeaux devant un monument mais à une certaine distance de
celui-ci).
Les Offices Religieux : Le responsable des Porte-drapeaux doit toujours se renseigner avant la
cérémonie, auprès de l’organisateur afin de déterminer l’emplacement où seront installés les Portedrapeaux.
Les Porte-drapeaux font la haie à l’entrée, l’officiant vient accueillir les autorités, les Portedrapeaux
suivent les autorités, il y a lieu de saluer l’autel à l’arrivée, au départ et surtout lors de
l’élévation (cérémonie de rite chrétien). A la sortie il faut à nouveau faire la haie, sauf s’il y a un
défilé, auquel cas mise en place comme prévu ci-dessus. Les obsèques :l’Officiant vient accueillir le corps, les Porte-drapeaux suivent lecercueil, le saluent et
se placent comme prévu lors des offices religieux. A l’absoute, ils se placent au plus près du défunt, le
suivent lors de la sortie, forment la haie de chaque côté du corbillard et rendent un dernier salut.
Dans certains lieux, les Porte-drapeaux sortent avant le corps, de même en certains endroits ils
saluent trois fois. S’ils se rendent au cimetière, ils se placent de chaque coté de la tombe et rendent
le dernier salut après les prières.
Rappel : le salut par les Porte-drapeaux n’est dû qu’au Président de la République, drapeaux et
étendards militaires, à la sonnerie aux Morts et comme indiqué dans les cérémonies.
Questions pratiques : lors du salut et des remerciements des autorités aux Porte-drapeaux, il est
toujours souhaitable qu’en l’absence d’un chef de protocole, les Porte-drapeaux soient commandés
par l’un d’entre eux et un seul. Si vous devez vous rendre à la cérémonie hors de votre secteur,
mettez-vous aux ordres du responsable local et suivez ses instructions qui peuvent différer de vos
habitudes locales, sinon cela risque de faire désordre.
3 Le droit au drapeau tricolore lors des obsèques
Par circulaires n° 338 du 17 septembre 1956, n° 423 du 10 octobre 1957 et n° 77-530 du 3 août 1977
du ministère de l’intérieur, le privilège de recouvrir un cercueil d’un drap tricolore a été accordé et
réservé aux titulaire de la carte du Combattant ou de la carte du Combattant Volontaire de la
Résistance.
Un accord a été donné par le ministère de l’intérieur pour l’extension de ce privilège aux titulaires du
titre de reconnaissance de la Nation. Circulaire n° 92-00095C du 25 mars 1992, adressée aux préfets.
Par ailleurs, il a été décidé de confier le même honneur aux anciens réfractaires au service du travail
obligatoire (STO).
Nous rappelons que lors des obsèques d’un ancien combattant, et si la famille en exprime le désir, un
drap tricolore sera placé sur le cercueil, sans aucun frais supplémentaire, en lieu et place du drap
noir. Dans le cas où une association d’Anciens Combattants interviendrait pour l’organisation des
obsèques, elle devra se mettre en rapport avec les proches parents du défunt pour les informer de la
possibilité de cette fourniture, laquelle ne peut être effectuée qu’avec leur assentiment. Ce drap est
fourni par les associations, la Mairie ou les Pompes Funèbres.
(Document réalisé par la Fédération Nationale des Porte-drapeaux)

 

Dernière M AJ : 25 Mars 2009

E-mail : ant-trn@orange.fr

Indemnisation des victimes des essais nucléaires

.   Indemnisation des victimes des essais nucléaires.
Mardi 30 juin 2009, l’Assemblée Nationale a voté en première lecture , le projet de loi sur l’indemnisation des vétérans victimes des essais nucléaires, conduits par la France de 1960 à 1996.
Cette loi, très attendue , reconnaît les conséquences de ces essais et prévoit une indemnisation plus égalitaire des personnes touchées. Le ministre de la Défense ,Hervé Morin avait présenté dans une précédente séance les grandes orientations du texte. Selon le ministre , celui-ci permet de « Clore sereinement un chapitre de l’histoire de notre pays » tout en représentant pour la France un moyen de « grandir en assurant ses responsabilités ».
De 1960 à 1996 , 210 essais ont été menés au Sahara et en Polynésie .En 1996 , l’Etat annonçait leur arrêt définitif et engageait le démantèlement des installations du centre d’expérimentation du Pacifique .La France fût le premier pays au monde , avec le Royaume-Uni , à ratifier le traité d’interdiction complète des essais nucléaires. Cependant , la question des victimes restait jusque là floue.
Au total , 150 000 travailleurs civils et militaires auraient été présents sur les sites concernés durant cette période. 70 000 d'entre eux sont susceptibles d'avoir été exposés à des rayonnements . Jusqu’ici , le régime d’indemnisation était « lourd ,   injuste, aléatoire , car il introduit des différences selon le statut des victimes et selon les juridictions », avait déclaré Hervé Morin . Désormais , le système d’indemnisation proposé par la loi n’opère plus de distinctions , entre les populations et militaires par exemple. Auparavant , c’était au requérant de prouver que sa maladie était due à une exposition aux rayonnements ionisants .
Désormais , selon le ministre « c’est à l’Etat qu’il reviendra de prouver l’absence de lien de causalité entre la maladie et l’exposition ».
Le comité qui décidera des indemnisations aura accès aux documents classifiés , afin de servir l’égalité entre les victimes .Le demandeur devra justifier qu’il est atteint d’une maladie radio -induite figurant sur la liste des pathologies  de l’UNSCAER (agence des Nations Unies ) . Celle-ci pouvant évoluer en fonction des avancées scientifiques. Enfin la victime devra prouver qu’elle a séjourné dans des zones concernées durant les périodes d’essais.
Le travail des différentes associations a été entièrement reconnu , et pris en compte par les parlementaires. Exemple d’avancée issue de leurs recommandations : les ayants droits pourront se substituer  à la victime décédée.

Dernière M AJ : 03 Août 2009

E-mail : ant-trn@orange.fr

le Drame du Drakkar

LOGO DRAKKARLe poste Drakkar 

Le 20 septembre 1982 à la demande du pouvoir libanais , l'Organisation des Nations Unies crée la Force Multinationale de Sécurité de Beyrouth (FMSB) afin de tenter de stabiliser la situation dans la ville.Il faut dire que la situation est alors particulièrement critique.La ville est divisée par une ligne verte en deux zones tenues par les factions rivales : Beyrouth Est , le quartier chrétien et Beyrouth Ouest : le quartier musulman .
Sept années d'affrontement ont laissé leurs traces sur chaque mur de la cité,balafrée par des centaines de bâtiments en ruines .

La FMSB est composé d'éléments français (2000 soldats) engagés et appelés volontaires pour un service long.
américains(1600 soldats),italiens (1400 soldats) et britanniques (1000 soldats).Pour le contigent français , le nom de code est "Diodon".
les premiers militaires débarquent à Beyrouth en septembre 1982 et doivent faire rapidement face à une situation très dangereuse.
Les factions rivales deviennent de plus en plus agressives et n'hésitent désormais plus à s'en prendre aux soldats de la FMSB qui en septembre 1983 déplore déjà la perte de 27 hommes ( 18 français,8 américains,1 italien).
A la fin de l'été , un groupement aéroporté composé de jeunes soldats français part relever le contingent sur place :c'est l'opération "Diodon IV"
Parmi ces hommes , 3 éme compagnie du 1er Régiment de Chasseurs Parachutistes commandée par le capitaine Thomas arrivé à Beyrouth le
27 septembre 1983.
Elle s'installe dans un ancien hôtel de neuf étages , occupé auparavant par l'armée syrienne , situé ironiquement rue des Nations Unies , dans un secteur où toutes les factions s'affrontent.
Une semaine de travaux est nécessaire pour organiser et rendre "habitable" ce qui devient le"Poste Drakkar".
Des agents de renseignements indiquent le 22 octobre l'imminence d'une action contre les unités françaises.
Le lendemain matin un attentat pulvérise une base américaine tuant 300 marines.
Quelques minutes après ,le 23 octobre 1983 à 6h24 , le Drakkar s'effondre , soufflé par une terrifiante explosion .
Du bâtiment , il ne reste plus qu'un amoncellement de gravats de 5 mètres de haut .
l'attentat coûte la vie à 58 parachutistes français ainsi qu'à 6 civils libanais: l'épouse et les 5 enfants du concierge de l'immeuble .

NE JAMAIS OUBLIER .
 

Dernière M AJ : 23 Octobre 2009

la 4éme Génération du feu à l'honneur

Reconnaissance de la nation pour un Catalan

Franck LEEUWERCK
11 novembre 2009
C'est devant le monument aux morts "Gustave Violet de PRADES (66) que la médaille du titre de reconnaissance de la nation
fut remise à Franck LEEUWERCK ( ancien engagé au 5éme Régiment du Train) pour sa participation aux opérations militaires à Mogadiscio
et à Sarajevo , lors de la remise par le Général Henri ROURE , Franck LEEUWERCK aura une pensée émue pour deux de ses camarades
morts pour la France pendant cette période .


Dernière M AJ : 27 Novembre 2009

Double peine pour les anciens combattants

  

LES ANCIENS COMBATTANTS ET VICTIMES DE GUERRE

CONDAMNES A LA DOUBLE PEINE

 

Par e-mail en date du 28.09.2010, les Présidents des associations représentatives du monde combattant ont été convoqués par la commission de la Défense de l’Assemblée nationale pour une audition commune devant se tenir le lendemain (hier) à 10 heures, afin de s’entendre présenter le projet de loi de finances pour 2011 les concernant.

Inconnu jusqu’alors, ce projet a été remis, y compris aux Députés membres de la commission, à l’entrée dans la salle.

Il se résume en un mot : RIEN.

Oubliées les promesses (lettre du 2.04.2007) de Monsieur Nicolas Sarkozy, alors candidat à la présidence de la République, ou de Monsieur Hubert Falco devant l’Assemblée nationale le 2.11.2009.

Certes, les anciens combattants et victimes de guerre sont conscients de la situation économique de la France, mais celle-ci semble oublier qu’ils ont déjà payé leur tribut en donnant sans rechigner leur sang et des années de jeunesse au service de la Patrie.

Ils sont donc condamnés à la double peine !

D’autre part, cas unique, point n’est besoin de puiser dans les caisses de l’Etat pour leur attribuer leur dû car, la loi biologique étant, la disparition progressive des ayants-droit peut permettre d’autofinancer les mesures promises, notamment les 3 points d’indice PMI d’augmentation de la retraite du combattant initialement prévus pour 2011.

Présidents, administrateurs, responsables de tous niveaux, membres de l’Union fédérale, agissez sans tarder sur le terrain, diffusez largement ce communiqué et contactez dès à présent l’ensemble des Parlementaires de votre département.

Serge Cours

ANT-TRN partenaire du CSMFF


L'association nationale ANT-TRN se doit d'apporter et de témoigner sa reconnaissance envers nos soldats engagés dans les missions extérieures , elle fera donc connaître en vertu d'un amical partenariat les activités du "Comité de Soutien aux Militaires et Familles de France" (CSMFF)

Madame Cathy SARDIN la présidente épouse d'un militaire est une habituée des longues absences , de l'attente ,et de cette angoisse bien contrôlée, mais toujours présente au fond d'elle-même .Elle voit cependant sa vie basculer le 19 octobre 2005 , jour où elle apprend que son mari, Piéric est grièvement blessé en Afghanistan par un IED après 9 jours de présence sur le territoire .L'ancienne infirmière à domicile a connu l'inquiétude dans les hôpitaux militaires, l'attente du diagnostic des médecins, la description par ces derniers des terribles blessures de guerre où les soldats sont polycriblés et souvent polytraumatisés .

Mais ce que son épouse a surtout gardé comme souvenir de cette épreuve , c'est la quasi indifférence de la société comme des médias du sort réservé aux militaires que ce soit en Afghanistan comme ailleurs .

C'est contre cette injustice vécue à travers sa propre expérience , comme à travers l'expérience de milliers d'autres épouses compagnes et familles , c'est contre cette non-reconnaissance de la nation envers ses fils tombés au combat ou blessés que Cathy SARDIN entend aujourd'hui lutter .De cette révolte naît le Comité de Soutien aux Militaires et Familles de France

l'ANT-TRN met en vente une cravate "Spéciale Porte-Drapeau" au tarif de 22 euros port compris , dont 2 euros seront versés en faveur du Comité aux familles de militaires de France , nous souhaitons que cette idée retienne votre attention , nous comptons sur le nombre afin d'apporter une aide efficace . Commande et Réglement à l'ordre de: ANT-TRN adresse : ANT-TRN 10 rue des amicales 61 100 FLERS



lien fichier pdf Résilience et Combat

Monument mémoriel OPEX - PARIS

Association Nationale des Titulaires 
du "Titre de Reconnaissance de la Nation"
10 rue des Amicales 61 100 FLERS .
www.anttrn.com 

                                           Flers le 07/11/2015






Objet:  Monument mémoriel OPEX Paris.


                                                                    Monsieur le Président de la République,


                                         Depuis la fin de la guerre d'Algérie , près de 700 militaires sont morts pour la France au cours des diverses missions et opérations militaires sur des territoires extérieurs appelés communément "OPEX".
A ce jour il n'existe aucun monument OPEX officiel permettant de conserver et perpétuer la mémoire de ceux qui ont donné leur vie.

                La demande des familles est forte ,il en est de même des diverses associations d'anciens combattants , amicales régimentaires , compagnons d'armes.....et amis.
La mission d'étude en 2011 conduite par le général Bernard THORETTE ancien chef d'État-Major de l'armée de terre suggérait et préconisait de mettre en place ce monument sur un site prestigieux, notre association nationale partage cette analyse .
La place VAUBAN en arrière des Invalides correspond à un lieu souhaité par l'ensemble des membres de notre association ANT-TRN.

         Nous vous demandons monsieur le Président de la République la mise en place rapide de ce projet mémoriel et de bien vouloir nous tenir informé de la suite de ce dossier .Nous ne manquerons pas de faire part de votre réponse  à l'ensemble de nos membres .

Dans l'attente , nous vous prions d'agréer , Monsieur le Président de la République, l'expression de notre haute considération 

 
                                                                                    Alain COUPERIE  Président national 
        
   

 © ANTTRN